Etude de cas en psychogénéalogie

 

 

Ce document tente de déterminer l'influence que nos ancêtres ont eu sur nous, sur notre comportement et notre mode de vie. A partir d'un exemple concret d'une famille auvergnate sur sept générations, on étudiera l'étendue des divers traumatismes que ces gens ont subi et les conséquences sur leurs descendants. Cette étude abordera quelques rappels théoriques en psychogénéalogie, psychologie sociale, et évoquera l'influence des odeurs, des accents, des souvenirs, des migrations, des décès, des maladies sur les traumatismes transgénérationnels.

 

1852- Un voyage en Californie

 

 

1852, Honoré Favier, 27 ans, décide de découvrir le monde, comme réponse à son besoin d'affirmer son identité et de partir à la rencontre des autres.

 

La Californie sera sa destination, au moment de la ruée vers l'or. Il va assister en spectateur à la naissance d'un monde nouveau. Il va s'enrichir psychologiquement aux contacts de tous ces immigrants, chercheurs d'or, trappeurs, commerçants, aventuriers, missionnaires, mais aussi Amérindiens, vivant leur vie et croisant leur misère, leur peur, leur espérance. Comme Hérodote, il se fera journaliste et établira un carnet de voyage où il détaillera son voyage. Le ton de ce récit permet de découvrir de l'intérieur cette région Ouest de l'Amérique en ce milieu du XIXème siècle.

 

Ce voyage lui a appris à voir que des formes pures se dissimulent dans des systèmes complexes et que l'obscurité n'est qu'un voile de façade.

 

Tome 8 : Les familles Saby dans la région des Combrailles dans le Puy de Dôme


Table des matières


1- Exemples de familles Saby installées depuis les XVII et XVIIIème siècles dans la région des Combrailles sur les hameaux de La Brousse, La Roche, Condobeix, Puy-Pelat, la Mazière, sur les communes de Saint-Priest des champs et de Biollet (Puy de Dôme)

2- Familles Saby de Saint Gervais d'Auvergne dans le Puy de Dôme

3-Exemples de familles Saby de Saint Georges de Mons et des Ancizes-Comps dans le Puy de Dôme

4- Arbre généalogique d'une famille Saby de Saint Ours dans le Puy de Dôme

5- Exemples de familles Saby de Villosanges dans le Puy de Dôme

6- Exemples de familles Saby à Aubiat dans le Puy de Dôme

7- Exemples de familles Saby à Vitrac, Manzat, Montbuisson, Charbonnière les vieilles dans le Puy de Dôme

c http://www.patronymesaby.fr



L'élasticité de la pensée et les dimensions complexes

Il faut apprendre a penser l’impensable

 

 

Ce document est un vagabondange sur le theme de la pensee. Il n'est pas structure selon les schemas universitaires habituels ; le cadre de la discussion est plus ouvert, oscillant entre la psychologie, la psychanalyse, les neurosciences, les mathematiques et l'imagination car en face du savoir il y a le

 

 non-savoir beaucoup plus vaste, infini.

 

 Ce document n'est pas un essai philosophique, sa seule pretention consiste a butiner une seule fleur, la pensee.

 

 Le savoir n'est qu'un trait de lumiere a travers l'ombre. Ce trait esst un bien collectif a partager.

 

 Le lecteur doit se promener au sein de lui-meme pour mieux se comprendre et se situer dans l'immensite. Chacune des sections de ce document peut etre lue independemment.

 

 L'homme est une machine complexe mais peut se definir comme une ame ou un esprit a condition d'en cerner la ou les definitions.

 

 Qui sommes nous en realite ? Nous ne sommes pas qu'un corps ou un cerveau. Notre realite est multidimensionnelle et nous n'en saisissons qu'une infime partie.

 

 Nous sommes une ame, nous sommes la pensee.

 

 Le monde n'existe que parce que nous le conceptualisons.

 

 La réalité n'a pas besoin de moi aimait a dire Fernando Pessoa

 

l'homme se trompe en imaginant être le centre du monde et en  pensant que le monde est tel qu'il se l'imagine.

 

Monographie du patronyme Saby :

 

 

Cette etude a pour vocation de decouvrir la base ou les fondations d’un bien commun que

constitue le patronyme Saby en regroupant les feuilles que le vent du temps a dissiminer et en

tentant de redonner a l’arbre sa consistance et son apparence. Ce travail est une enquete, mais reste un jeu, un vaste puzzle, au nombre de pieces inconnus. Nous vivons maintenant le plus souvent loin du terroir de nos ancetres sans meme savoir ou ceux-ci ont vecu. Les gens qui nous ont precedes nous sont inconnus; leurs vies, leurs habitudes et leurs codes sociaux nous

surprennent. Suivre l’evolution d’un nom c’est aussi s’interesser aux soubresauts de l’Histoire, c’est percevoir la misere et la gloire d’une epoque, la vie et le rythme d’un village, la rudesse d’un travail, le bonheur et les difficultes d’un foyer.

Au depart et pendant des siecles, ils furent agriculteurs, originaires du Massif Central et du pays du Velay principalement, occupant les terres du peuple gaulois des Vellaves. On retrouve quelques familles aussi des le Moyen-Age sur les terres des peuples Arvernes et Gabales (Lozere). Issus d’un peuple de la montagne, habitues aux conditions rudes et difficiles, ils ont pu se forger un caractere typique. Au fil du temps, le patronyme s’est peu rependu sur la moitie nord de la France (au nord de Clermont-Ferrand). La migration du nom s’est principalement faite sur l’Est du Massif Central (Loire, Rhone) et sur le Sud de la France. Ce document est aussi une facon d’honorer nos ancetres. Ce devoir de memoire est tres important même s'il est limité aux personnes du XIXème siècle puisqu'il y a peu de traces de documents  antérieurs.

Cette monographie a été réalisé à partir des nombreuses sources d'informations mises à disposition par les archives communales, départementales et nationales, par les nombreux généalogistes amateurs et par la lecture des écrits et études réalisés principalement par des chercheurs au XIXème siècles. Dans cette version ce document n'abordera pas ou peu le XXème siècle et ne parlera pas des hommes plus ou moins célèbres ou médiatiques.

Les nouvelles dimensions du naufragé :
 
Une île peut être un espace de réflexion poétique, mais quels seraient
vos changements psychologiques si vous étiez amenés à vivre seul pendant de
nombreuses années sur une île entièrement déserte ?
Imaginez une petite île sortie de nul part.
Imaginez que vous êtes un jour « jetés » sur une de ses plages. Sur l'île l'espace
et le temps vont vous tyranniser, doucement. Et doucement vous allez
vous métamorphoser dans un monde du réel qui va s'estomper. Dans la
brume au loin se dessineront les falaises de l'archipel de votre
Inconscient. Alors, abandonné à votre solitude, allez-vous trouver
une porte intime salvatrice  entre le temps et l'Eternité à la
découverte de quelques dimensions de votre être et de votre âme.

1670 Une répression sanglante - La révolte de Roure- Une jacquerie ardéchoise

 

1670 Région d’Aubenas et de Villeneuve de Berg -Bataille de Lavilledieu -
C’est en plein règne du plus absolu des souverains que se déroula un soulèvement
urbain, déclenché par la rumeur d’impôts imaginaires. Cette tragédie Vivaroise se
termina comme celle de Montpellier en 1645 par des supplices et des massacres :
on décompta quatre cents morts dont un quart de pendaisons, près de deux cents
galériens, des dizaines de maisons et de granges détruites, les vignes, les champs,
les arbres fruitiers  dévastés, des clochers écimés. En quelques mois le pays a été
privé de ses droits de représentation et a été ruiné pour au moins une génération.
Ce livre retrace des évènements qui ne furent que le point d’orgue d’un mal être lié
aux difficultés économiques et aux angoisses de gens de cette époque.

La cabane bleue :


"Après un naufrage, Gabriel est en équilibre sur le temps qui passe.
C’est un mélange de journal intime, de réflexions sur des évènements
et des faits qui lui reviennent à la mémoire. Qui est-il réellement ?
Le ton est à la fois familier et distant avec un fond de pudeur.
L’histoire se déroule dans une petite cabane bleue remplie de livres.
Gabriel est un naufragé, son esprit vagabonde à la frontière du réel
jusqu’au moment où il revient à la vie. "

1815 Les naufragés de l'Empire


Amorcés quelques années plus tôt, on assiste au début du XIXème siècle,
aux Etats-Unis comme dans les autres pays d’Amérique du sud, à de profonds
bouleversements techniques, scientifiques, économiques, politiques.
Les Français ont largement contribué à tous ces changements, pour des raisons
principalement idéologiques et politiques faisant de ces régions
un terrain fertile aux divers courants révolutionnaires.
La France fut une très grande puissance en Amériques du Nord et du Sud :
la France y était présente depuis plusieurs décennies.
Après la fin de l’ère Napoléonienne, beaucoup de soldats ont émigré en Amériques
et plus particulièrement en Louisiane et ont, pour certains d’entre eux
poursuivi une guerre commencée en Europe.
D’autres soldats, enfin, après plusieurs années passées en exile aux Etats-Unis,
en Louisiane, au Texas, au Mexique, au Chili ou encore en Argentine revinrent
finalement en Europe et en France pour finir des jours plus ou moins heureux.

Hippolyte Bouchard, corsaire


Ce livre retrace la vie d’Hippolyte Bouchard, marin, né le 15 janvier 1780 à Bormes-les-Mimosas.
Dès 1809, il participe activement à l’indépendance de l’Argentine et du Pérou en tant que corsaire
pourchassant les navires espagnols autour du monde et notamment en Californie.
Il repose au Panthéon de Buenos Aires.
La lecture de cette  biographie laisse entrevoir la richesse que fut la vie d’Hippolyte Bouchard ;
comme beaucoup il fut à la fois héros, aimé ou détesté, ou les deux, pauvre ou riche et puissant.
Il eut une destinée glorieuse dans un pays et une région qui n’étaient pas les siens.
Il fut l’un des acteurs majeurs des évènements de l’époque.
De gré ou de force, il a été mêlé à de formidables aventures politico-militaires
dans le courant des idées de la Révolution Française.
Bormes-les-Mimosas honore H. Bouchard par une stèle commémorative,
en tant qu’héros de l'indépendance de l'Argentine .

Ce livre relate aussi qu’elle fut l’influence de milliers d’émigrés français sur
l’émancipation des pays d’Amérique du Sud au début du XIXème siècle ainsi que
de la position de la France à cette époque sur ce continent.

La boite de 1792


Joseph Deborde découvre en 1850 une boite que son grand-père avait enterré en 1792.
Les indices laissés le font voyager en Algérie et en Libye jusqu’à Ghadamès.
Joseph nous fait découvrir des peuples, leur histoire, la vie des nomades,
et les grandes traversées caravanières au travers du Sahara. Au cours de ce périple,
il rencontre des personnages, explorateurs, savants ou aventuriers,
qui l’aideront dans son entreprise. Ce livre est un voyage à travers le temps,
dans des pays oubliés par l’Histoire mais où celle-ci est si présente.
Ses yeux fouillent à la recherche de ces témoins d’un temps oublié.
Écouter et comprendre, était-ce ce qu’il avait appris de son voyage ?
Les personnages Joseph Deborde et Louis Sarlin n’ont jamais existé,
par contre tous les autres personnages rencontrés dans ce livre ont véritablement
vécu en lieu et date. Leurs histoires sont réelles. L’auteur a simplement
placé ses personnages dans la trame de l’Histoire.

Les clés de Prague

 

L’action de ce livre se passe à Prague au début du XIXème siècle.
Un soldat de Napoléon va en 1805 puis 1810 rencontrer des personnages qui tous porteront
un regard singulier sur l’homme, la religion, la société, sur eux-même.
Cette époque est le couloir entre l’ancien monde et la société moderne ; tout ce crée, tout s’invente.
Entre le calme des monastères et le tumulte des champs de batailles,
il y a notre homme avec ses doutes et ses espoirs. Il s’interroge, ses certitudes
sont bouleversées, ses croyances ébranlées.
Son cheminement se fait sur fond de guerres européennes.
Les livres sacrées qu’on lui présente sont pour lui un miroir qui reflète sa propre complexité.
La vérité est-elle dans les livres ou en nous par notre connaissance de la vie et de l’histoire ?.

Les hommes de la cour Napoléon

 

- Les statues de la cour Napoléon du Louvre -
Ils étaient là droit, silencieux face à la pyramide de verre.
Eux les artistes de l’Art, de la politique et de la guerre.
Ils ont traversé  les ans en héros et aujourd’hui l’architecte avait choisi
de les pétrifier en géants dans un geste éternel. Des statues, au regard
fixe et mystérieux, voilà ce qu’ils étaient devenu. Mais qui les regardait encore ?.
Ces touristes venus de tous les coins du globe ne semblaient avoir d’yeux que
pour la pyramide devant laquelle ils voulaient s’immortaliser.
Soixante dix spectres, d’une immobilité sinistre, livides, muets, oubliés.
Un socle avec un nom. Des habits gris rongés par la pollution.
Voilà le grand témoignage de l’Histoire. Des c
olosses muets qui prennent de force la mémoire. La journée le soleil vient chacun
leur tour les regarder en face, insolent. Mais la nuit les statues reprennent
leur décor, et cherchent à s’extraire de cette captivité tragique.
Sur leur piédestal, le regard tourné vers l’horizon, ils sont là, muets, à regarder
les vivants s’animer, vivant leur époque comme ils avaient eux-mêmes consommé la leur.
Personne n’échappera à la sentence suprême. Un dernier regard, une larme doucement
glisse sur leurs joues, traçant un sillon à travers des années de poussière.

Les Garamantes


Avertissement : étude bibliographique
- Diffusion sans but lucratif -
Qui étaient les Garamantes ? Etaient-ils des descendants des populations
Numides, Gétules, Imouchakhs... ? Ou bien étaient-ils les successeurs de ce que
les Egyptiens appelaient ''les peuples de la mer'', qui vinrent de Crète et sans
doute de beaucoup plus loin pour attaquer l'Egypte et qui se mêlèrent ensuite aux Libyens ? .
Les nombreuses gravures représentant des chars peints ou gravés, démontrent que
les populations cavalières issues des"peuples de la mer" avaient atteint le Niger,
1000 ans avant notre ère. Les Garamantes, ce sont des berbères libyens habitant
le Fezzan en Tripolitaine, le Tassili N'Ajjer et l'Air,
depuis le troisième millénium '' âge d'or'' avant notre ère…
Nacer Boudjor

De Saint-Louis à  Tripoli par le lac Tchad


voyage au travers du Soudan et du Sahara

Accompli pendant les années 1890-91-92 par
le lieutenant-colonel P.-L. Monteil

Des noms, un Empire


La lecture de la  biographie de quelques-uns uns de ces noms laisse entrevoir
la richesse que fut leur vie ; certains à la fois héros, traitre ou les deux,
pauvre puis riche et puissant. Certains auraient pu avoir une destiné glorieuse
s’ils n’étaient tombés trop tôt au combat, d’autres ont traversé les épreuves,
les guerres, les régimes politiques pour s’éteindre étonnamment vieux pour cette époque.

Les légendes nationales font une large part aux soldats de Napoléon,
mais si l’attention s’est souvent portée sur leurs exploits, sur leurs destinées
exceptionnelles, la masse des hommes de troupe qui passèrent en quelques années
dans les armées avant de revenir dans la vie civile est restée dans l’ombre.
La souscription a brassé des milliers d’individus  dont les prises de position
politique, les trajectoires sociales ou les choix culturels ont marqué ce siècle.
De gré ou de force, ils ont été mêlés à une formidable aventure politico-militaire.